Le développement durable

Quels sont les enjeux ? :

Humains :

  • Le recrutement de nos futurs collaborateurs :
Pas d’école spécifique ni de formation maison – simplement nos contacts avec toutes les filières d’enseignement de la région Nord Pas de calais, qui nous permettent de proposer auprès des étudiants, mais aussi et surtout aux lycéens et collégiens, des futurs emplois, pour lesquels nous
allons nous efforcer d’apporter le meilleur encadrement possible. Notre force : la qualité d’accueil, le respect du jeune dans sa nouvelle vie. Nos certitudes : le bouche à oreille qui rassure les jeunes désireux de nous rejoindre.
  • La formation
Celle relative aux apprentis, susceptible d’embauche :  plusieurs possibilités peuvent être étudiées, à l’origine.
Un parcours en apprentissage représente pour nous la meilleure solution – elle sera mise en place à tous les niveaux de scolarité, soit un CAP, un BAC Professionnel, un DUT ou BTS, une licence professionnelle, et parfois une partie de cycle d’ingénieur.
Celle relative aux collaborateurs travaillant dans l’entreprise : un parcours de formation à la carte, décidé en fonction des souhaits du collaborateur, exprimés tous les deux ans lors des rencontres d’évolution, en fonction surtout du potentiel du salarié évalué par la hiérarchie vis-à-vis des postes occupés et déclinés en accord avec eux. Pour aboutir à l’assurance d’une évolution pour quiconque l’aura exprimé, et aura suivi son parcours.
  • l’insertion : une des fortes préoccupations de la société SOTRAIX.
Par sa présence auprès des différentes structures d’insertion,  SOTRAIX prouve sa volonté de remplir son « rôle d’entreprise sociétale », et veut donner des signes forts sur celui-ci.
Participation avec le CONSEIL GÉNÉRAL 62 à des actions de découverte de l’entreprise, accueil de personne en réinsertion professionnelle ;  parrainage de l’ECOLE DE LA SECONDE CHANCE, laquelle essaie d’accompagner, de mettre à niveau, puis d’intégrer dans les entreprises, des jeunes en échec scolaire ; participation aux actions des GEIQ PRO pour l’accompagnement de jeunes personnes dans le retour à l’emploi ; actions spécifiques d’insertion comme le défi jeunes à LIÉVIN, permettant d’accueillir des tous jeunes dans le milieu professionnel.
  • La prévention :
la sécurité est également une priorité pour l’entreprise, tant pour ses salariés, que pour les usagers empruntant nos chantiers, et leur environnement.
Elle est tout autant imposée par le comportement de nos équipes, dirigées par des personnels adaptés et responsabilisés, que par le sens du devoir et du dévouement que ces mêmes collaborateurs doivent faire preuve à chaque minute dans leur présence dans l’entreprise.
Il est mis à disposition de tous les moyens matériels pour mener à terme toutes les actions qui vont aboutir à une politique cohérente d’hygiène et de sécurité dans la réalisation de nos chantiers.
Un animateur sécurité est présent dans la société pour orchestrer toute l’année cette démarche, et assurer également la veille vis-à-vis de l’évolution de la réglementation.
  • Le dialogue social :
une manière de s’assurer d’une communication entre la direction de l’entreprise et les salariés.
Une délégation unique du Personnel, regroupant une délégation du personnel, et le comité d’entreprise discute en permanence, des conditions de travail, des rémunérations, des conditions d’emploi, du temps de travail, de la sécurité et de la santé au travail.
La Fédération du BTP, les syndicats corporatifs, auxquels l’entreprise adhère lui permettent d’assurer auprès des collaborateurs une veille, et une mise à jour des décisions sociales ou professionnelles du métier. Un comité d’hygiène et sécurité se réunit chaque trimestre avec les membres du personnel élus, ainsi que les acteurs de santé et de prévention régionaux, afin de valider les actions menées dans l’entreprise.

Charte éthique

  • engagement :
cette charte signée par les partenaires sociaux et la Direction de l’entreprise, résulte de la volonté de chaque collaborateur d’adhérer individuellement, et collectivement à des valeurs simples de comportement. Elle engage également l’entreprise à fédérer cet état d’esprit, tout en appliquant elle-même un respect des engagements.
  • respect :
les thèmes repris dans cette charte expriment une volonté unanime de valoriser le rapport de l’entreprise aux autres, en particulier les clients, les usagers, les riverains de nos chantiers. Les problèmes environnementaux sont également au cœur des préoccupations. Le respect de l’application par chacun dans la société de cette charte est la toute première règle.
  • application :
la charte est applicable sur  nos activité quotidiennes, sur les chantiers, chez nos clients, dans les locaux. Elle est affichée, en permanence et en évidence dans les locaux de l’entreprise, afin de notifier auprès de chaque collaborateur, mais aussi aux salariés non permanents, aux fournisseurs, l’état d’esprit dans lequel il doit évoluer dans ses rapports quotidiens.
  • surveillance :
dans le cadre de sa démarche qualité, l’entreprise a inscrit la charte éthique, dans ses processus, et à ce titre, en assurera une surveillance, quand à son application. Une revue de direction annuelle permettra de valider le bien fondé de la démarche.

Temps fort qualité

Chaque trimestre, dans l’entreprise, la totalité des collaborateurs occupant un poste hiérarchique , dans l’entreprise, se réunissent pour partager et proposer avec l’ensemble des collaborateurs  qu’ils représentent, les actions constituant une démarche d’amélioration –  comment faire pour apporter le meilleur service, la meilleure qualité à nos clients, donc à terme aux usagers.  -  comment apporter des solutions à notre environnement de travail, pour réduire ou éliminer les contraintes, améliorer les conditions d’utilisation des équipements, éviter des gestes inappropriés, protéger le cadre de vie.

Les commentaires sont fermés.